Creative Commons BY
Drapeau Anglais
Website in English
Logo du site LaSonotheque.org Logo du site LaSonotheque.org
ciseaux

Les Dossiers
Choisir une bonne bonnette anti-vent

Ce dossier a pour but de vous aider à choisir convenablement votre bonnette anti-vent, "Windscreen" ou "Windshield" que l'on peut traduire littéralement par "Pare-Vent".

Le vent est le plus gros problème pour un preneur de son. Le vent seul ne fait pas de bruit, c'est son interaction avec quelque chose qui produit un son. On peut vouloir enregistrer l'interaction du vent sur les feuilles d'un arbre sans enregistrer l'interaction du vent sur la membrane du microphone. On doit alors protéger la membrane grâce à une matière qui convertie l'action du vent pour le rendre inaudible par la membrane : La bonnette anti-vent !

En général, il est nécessaire d'avoir une bonnette pour chacun de vos micros. Si vous utilisez deux microphones pour une prise de son stéréo, vous devrez acheter deux bonnettes. Cependant, dans de rares cas, vous trouverez des bonnettes conçus pour microphones stéréos. Attention alors à votre configuration : Il s'agit souvent de matériel haut-de-gamme qui nécessite une vraie réflexion.

Faire son choix

Rien, pas de bonnette

A vos risques et périls. La bonnette est vraiment indispensable, même en intérieure : un léger courant d'air ou même une syllabe prononcée trop près d'un micro, ou trop fort, peut vous faire regretter de ne pas en avoir installé une. La prononciation normale de la lettre "P", par exemple, peut déjà ruiner une prise de son. Alors, à moins que vous soyez assez expérimenté pour être sûr que votre cas de figure n'en requiert pas, autant vous équiper du minimum : une bonnette en mousse.

Petite test

Petit test audio, avec un Senneheiser ME 66 / K6P et aucune bonnette.
Ce petit test a été très rapidement réalisé. J'y reviendrais plus sérieusement un jour... Soyez indulgent.

Bonnette "à glisser" - Mousse

Une bonnette de marque Rode

Il s'agit d'une bonnette d'entrée-de-gamme. Pour un prix compris entre 5 et 30 euros, elle est simplement faite de mousse. Elle est souvent vendue avec le microphone que vous achetez.

Ces bonnettes sont en contact direct avec le microphone. Il est conseillé d'acheter une suspension pour réduire les bruits de manipulation.

Elles sont adaptées au souffle d'une personne qui parle, aux courants d'air et au vents très léger jusqu'à 10km/h environ, c'est à dire pas grand chose.

Petite test

Petit test audio, avec un Senneheiser ME 66 / K6P et la bonnette en mousse fournie avec le micro.
Ce petit test a été très rapidement réalisé. J'y reviendrais plus sérieusement un jour... Soyez indulgent.

Bonnette "à glisser" - Poils longs

Une bonnette Rycote

Cette technologie moyen-de-gamme est un peu plus cher que la mousse ; entre 20 et 100 euros. Elle n'est jamais vendu avec un micro neuf. C'est donc un achat à faire en plus, en faisant bien attention aux diamètre et longueur de votre micro et de votre bonnette.

Composé parfois d'un peu de mousse pour rigidifier l'ensemble, elle est surtout composé d'une surface visible en tissu à poils.

Ces bonnettes sont, souvent, aussi en contact avec votre microphone. Il est très conseillé d'acheter une suspension pour réduire les bruits de manipulation.

Elles sont adaptées aux vents moyens jusqu'à 30 km/h environ. Elles sont idéales pour les reportages car elles ne prennent pas beaucoup de place.

Je vous conseil la marque Rode qui fait de très beaux produits, tel que le WS6 (que j'ai) et le WS7. Ou bien la marque Rycote qui est assez exceptionnelle, mais plus cher.

Petite test

Petit test audio, avec un Senneheiser ME 66 / K6P et une bonnette Rode WS6.
Ce petit test a été très rapidement réalisé. J'y reviendrais plus sérieusement un jour... Soyez indulgent.

Bonnette "cage" ou "panier" - Poils longs

Une bonnette Rode

De loin la meilleur technologie, ces bonnettes font partie du haut-de-gamme et sont parfois onéreuses ; entre 300 et 1 500 euros suivant la marque et le modèle. Contrairement aux autres types de bonnettes, elles sont conçu pour englober la totalité de votre microphone, il faut donc bien faire attention au diamètre, mais surtout à la longueur de votre micro.

Ces bonnettes ne sont pas en contact direct avec votre micro. Le microphone est généralement en suspension à l'intérieur d'une cage recouverte d'un tissu à poils longs appelé "Windjammer", parfois en option, qui peut être retiré lors d'une utilisation en vent faible, car il peut atténuer trop fortement le son. Ces bonnettes offrent aussi généralement un petit câble très souple permettant de faire la connexion entre le micro et l'extérieur de cette cage afin d'éviter les bruits. Elles ont parfois une poignée.

Bien que cela dépende de la gamme et de la marque que vous choisirez, les meilleurs sont capable de supporter jusqu'au plus rapide des vents.

Je vous conseil les Windscreen Kit de la marque Rycote.

Joseph SARDIN - Contactez-moi
Fondateur du site LaSonotheque.org

Découpez suivant les pointillés